Si vous désirez les photos HD,

n'hésitez pas à nous contacter : pr@360crossmedia.com

 

© 360Crossmedia

Jeudi 13 octobre à 10h, Bijouterie Kass, Conférence de presse

Bijouterie Kass-Jentgen & Fils : le couvre bouton

"designed in Luxembourg" et "Made in Switzerland"

La bijouterie Kass-Jentgen & Fils a organisé, le jeudi 13 octobre 2016 dans sa boutique Avenue de la Porte-Neuve, une conférence de presse.

 

 

Georges Kass, entrepreneur dans l’âme, ne se contente pas du succès des trois bijouteries. Il développe en parallèle un produit innovant : les couvre-boutons.

 

Comment vous est venue l’idée des couvre-boutons ?

Lorsque je voyais des quantités astronomiques de boutons de manchette dans les magasins de chemises et les bijouteries, je me demandais à qui les commerçants allaient pouvoir les vendre car depuis des années, les chemises à double manchette sont largement minoritaires par rapport aux modèles à boutons. À force de réfléchir sur ce phénomène, j’ai fini par identifier une opportunité et par imaginer les couvre-boutons de manchettes. Ils permettent en effet à toutes les entreprises d’offrir un objet raffiné aux hommes et aux femmes de leurs entreprises ou à leurs clients, renforçant ainsi la force de leur marque tout en renforçant le lien affectif entre la firme et celui qui porte ses couleurs. Dans un premier temps, nous favorisons les commandes groupées mais nous collaborons également avec des artistes luxembourgeois comme Armand Strainchamps pour produire des séries spéciales.

Quels défis avez-vous dû relever pour obtenir une fabrication irréprochable ?

Malgré les apparences, la technicité de ce produit m’a obligé de relever un challenge difficile. Depuis la genèse de cette idée, j’ai toujours voulu créer un objet dans l’esprit du briquet Dupont : « clic clac », aussi simple que cela ! En d’autres termes j’ai voulu me rapprocher de la perfection. Lorsque j’ai présenté mes premiers couvre-boutons à Cartier, l’unique reproche qu’ils ont évoqué concernait l’absence de ressorts pour assurer une meilleure fermeture. La fabrication de cette fermeture fut complexe car la technique ne doit pas prendre de place et doit faire preuve d’efficacité sur le long terme. Après avoir fait produire des prototypes dans plusieurs pays, j’ai finalement trouvé en Suisse un spécialiste capable de produire un mécanisme irréprochable. Il reste un défi à relever : la commercialisation. Je me suis fixé jusqu’à fin 2016 pour que notre cible connaisse et apprécie le produit.

À qui s’adresse cette innovation ?

Les couvre-boutons que j’ai inventés constituent un produit de marketing idéal pour les grandes sociétés. Nous espérons rencontrer le même succès qu’ont connu les pin’s car nous ciblons à la fois les clients et les employés quelle que soit leur position dans l’entreprise, hommes et femmes, de la secrétaire au PDG.

 

Plus d’informations :

www.kass-jentgen.lu

www.pressrelease.lu

 

Boutique Kass

3 Avenue de la Porte-Neuve

L-2227 Luxembourg